Kennedy: une tragédie dans la famille, Saoirse, petite-fille de Robert F. Kennedy, décédée à 22 ans

C’est une terrible tragédie pour la famille Kennedy ! Saoirse Kennedy Hill, la petite-fille de Robert F. Kennedy est décédée à l’âge de 22 ans seulement. Cette mort tragique serait due à une overdose ?

Hill a été emmené à l’hôpital de Cape Cod dans un état inconnu. Mais malheureusement, une fois arrivée à l’hôpital, les médecins n’ont rien pu faire pour la ranimer.

Elle a été déclarée morte sur place. Boston 25 News, citant une source policière, a rapporté que Hill avait succombé à une overdose.

Le jeudi 1er août 2019, la famille de Kennedy Hill a fait une bien triste déclaration. La famille a confirmé la perte d’une des membres de leur famille mais sans avoir fait mention d’aucune cause provoquant la disparition de la regrettée jeune fille.

Kennedy

UNE FAMILLE DÉVASTÉE

La petite Kennedy Hill était surtout vue, par sa famille, comme étant une fille qui “se souciait profondément de ses amis et de sa famille, en particulier de sa mère Courtney, de son père Paul, de sa belle-mère Stephanie et de sa grand-mère, Ethel.”

Ainsi, la petite-fille de Robert F. Kennedy, a laissé derrière elle une famille en deuil.

“Notre cœur est brisé par la perte de notre bien-aimée Saoirse” ; “Le monde est un peu moins beau aujourd’hui”,

a déclaré Ethel Kennedy, la grand-mère de Saoirse avant d’ajouter :

“Elle a illuminé nos vies de son amour, de ses éclats de rire et de son esprit généreux. Saoirse a été passionnément touchée par les causes des droits de l’homme. et l’autonomisation des femmes et trouvé une grande joie dans le travail bénévole, travaillant aux côtés des communautés autochtones pour la construction d’écoles au Mexique. Nous l’aimerons et nous la raterons pour toujours.”

Kennedy

UNE FILLE EN DÉPRESSION

En effet, Saoirse Kennedy Hill avait déjà fait mention de sa dépression dans le journal étudiant du pensionnat de la Deerfield Academy, publié en 2016.

“Ma dépression a pris racine au début de mes années de collège et restera avec moi pour le reste de ma vie”

“Même si j’étais principalement une enfant heureuse, j’ai vécu des épisodes de profonde tristesse qui me faisaient penser à un gros rocher sur la poitrine. Ces épisodes allaient et venaient, mais ils ne m’affectaient pas jusqu’à ce que je sois un nouvel étudiant à Deerfield”,
ces passages y pouvaient être lus.

“J’ai prétendu que cela ne s’était pas passé. Tout cela est devenu trop, et j’ai essayé de me suicider”,