Qui se souvient de Sébastien de « Belle et Sébastien » aujourd’hui il a 62ans, je n’arrive même pas à le reconnaitre

C’est en 2008 qu’ils se sont rencontrés, au théâtre du Palais Royal à Paris. Lors du générique de la pièce intitulée Un point, c’est tout!, écrite par Laurent Baffie, Mehdi, l’ancien enfant star de la télévision durant les années soixante et soixante-dix grâce à la série Belle et Sébastien, se trouvait sur scène.

Et Virginie Stevenoot se trouvait elle dans la salle car elle venait répéter un autre spectacle. Elle se souvient de ce moment qui a marqué le début de leur histoire: “Quand je l’ai vu, je me suis dit Il est pour moi. Je suis alors allé lui parler, et j’ai cru que je me prenais un râteau. Heureusement, mon habilleuse a su arranger l’affaire…”

Aujourd’hui, le couple vit entre sa maison de la Côte Basque et l’Essonne, dans un moulin que la mère de Mehdi possédait depuis les années 50. Sa mère n’était autre que la comédienne et écrivaine Cécile Aubry qui est décédée il y a trois ans.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Soirdepremière#bonheur#trac# »La Logique des Femmes »#fautrigoler#😳😳😳😳😳😉😉😅😄🤣🤣with Mehdi# M……

Une publication partagée par Virginie Stevenoot-El Glaoui (@virginiestevenoot) le

Heureusement Virginie a eu la chance de la rencontrer avant son décès, une rencontre que Medhi appréhendait un peu: “Généralement, mes compagnes étaient accueillies fraîchement par maman, raconte Mehdi. Etant son fils unique, elle ne supportait pas de me partager. Avec Virginie, en revanche, ça s’est merveilleusement bien passé dans la mesure où elle a été danseuse comme elle. Ainsi, des liens se sont créés.”